Union des Républiques Orionnaises    .    Bienvenue sur le forum de l'Union des Républiques Orionnaises
République Orionnaise de Nôddia        Page 2 sur 7        Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >

Max Svalborg


Hors ligne
Messages: 111 Inscrit le: 31 Aoû 2013

Sujet du message: Château d'Aluneis

Posté le: Jeu 2 Avr - 22:42 (2015)

Et aussi directe fut la réponse de Svalborg: "L'Union des Républiques Orionnaises envisage un rapprochement diplomatique avec le Norduryyk, qu'en pensez-vous, très chère?"
_________________
Max Svalborg
Strategos de la République Orionnaise de Nôddia
Croix de Saïph et Bellatrix de l'Ordre de la Nébuleuse d'Orion
Etoile de l'Ordre de l'Ordre de l'Etoile à la Croix de Fer
Grand-Cordon de l'Ordre du Griffon d'Or




Répondre en citant

Revenir en haut
 

Publicité

Sujet du message: Publicité

Posté le: Jeu 2 Avr - 22:42 (2015)

PublicitéSupprimer les publicités ?




Revenir en haut
 

Byrgitt Börggmenkt


Hors ligne
Messages: 26 Inscrit le: 01 Sep 2013

Sujet du message: Château d'Aluneis

Posté le: Dim 6 Déc - 01:25 (2015)

Byrgitt: Un rapprochement avec le Norduryyk? Etes-vous sérieux? Certes, vos diverses tentatives furent toujours couronnées par un échec, mais pourquoi pas. Je vous préviens de suite, je ne suis pas en odeur de Sainteté au niveau Fédéral, j'ai beau contrôler Fiälldyyk, ma Généralité, avec l'aide de mon Allié Kellson, mais au Fédéral, une toute autre partition se joue. Mais vous aurez mon appui, vous pouvez compter sur moi pour tenter de faire plier Jorgensen et sa clique.

Ensuite, qui ne tente rien n'a rien et vous, Très Cher Ami, vous êtes loin de ressembler aux Hernández y Fernández de Prya, pour être plus précise Duvakon et Tiverre. Quand l'un rote, l'autre pète. Aucune personnalité et vous, vous ne manquez nullement de personnalité et c'est pour cela que je vous apprécie, vous le savez bien.
_________________
Byrgitt Börggmenkt
NųwwSæzežionijgtãBlokken [NSB]




Répondre en citantVisiter le site web du posteur

Revenir en haut
 

Max Svalborg


Hors ligne
Messages: 111 Inscrit le: 31 Aoû 2013

Sujet du message: Château d'Aluneis

Posté le: Dim 6 Déc - 04:14 (2015)

Régner en maître à Nôddia n'empêchait pas Max Svalborg d'avoir difficile à se concentrer en présence de Byrgitt Börggmenkt: était-ce son parfum, la perfection de son visage, le jeu de ses longues jambes, ... Perdu dans des pensées inavouables, il sortit néanmoins de sa torpeur quand elle lui proposa son aide pour rétablir la diplomatie entre leurs deux nations. Il la remercia pour sa proposition et sur ce qu'il perçut comme étant un compliment sur sa personnalité. Il remarqua ensuite qu'il ne lui avait pas encore proposé à boire, et offrit d'ouvrir une bouteille de Château-Tolpan 2013, la meilleure année de ce cru ...
_________________
Max Svalborg
Strategos de la République Orionnaise de Nôddia
Croix de Saïph et Bellatrix de l'Ordre de la Nébuleuse d'Orion
Etoile de l'Ordre de l'Ordre de l'Etoile à la Croix de Fer
Grand-Cordon de l'Ordre du Griffon d'Or




Répondre en citant

Revenir en haut
 

Byrgitt Börggmenkt


Hors ligne
Messages: 26 Inscrit le: 01 Sep 2013

Sujet du message: Château d'Aluneis

Posté le: Mar 8 Déc - 01:07 (2015)

Byrgitt suivait du regard le Strategos en train de lui servir un vin nôddien. Son attitude, la noblesse de ses mouvements et son sourire ne pouvaient pas ne pas la séduire. Elle se l'avait déjà avouée, cet homme lui plaisait et il suffirait un simple geste de la part de Max Svalborg pour qu'elle succombe et s'abandonne à lui. C'est sûr, elle avait envie de lui, de sentir son souffle, de sentir ses mains sur son corps, serait-elle amoureuse de lui ?

Byrgitt: Hum, ce vin est tout simplement divin. Il damnerait les âmes fragiles.
_________________
Byrgitt Börggmenkt
NųwwSæzežionijgtãBlokken [NSB]




Répondre en citantVisiter le site web du posteur

Revenir en haut
 

Max Svalborg


Hors ligne
Messages: 111 Inscrit le: 31 Aoû 2013

Sujet du message: Château d'Aluneis

Posté le: Mar 8 Déc - 14:29 (2015)

Max avait l’impression que son sang entrait en ébullition. Était-ce là l’enivrement causé par le vin, celui du parfum de sa ravissante invitée ? Les deux, probablement. D’une relative timidité avec les femmes, il se montrait parfois assez direct avec elles, en pareille circonstance. Aussi s’était-il rapproché fort près de Byrgitt, la regardant droit dans les yeux. Il dut alors prononcer quelque chose comme : « Etes-vous une âme sensible, Byrgitt ? », avant d’ôter son verre de ses mains pour le reposer sur la table, puis de se pencher vers elle comme pour goûter à ses lèvres …
_________________
Max Svalborg
Strategos de la République Orionnaise de Nôddia
Croix de Saïph et Bellatrix de l'Ordre de la Nébuleuse d'Orion
Etoile de l'Ordre de l'Ordre de l'Etoile à la Croix de Fer
Grand-Cordon de l'Ordre du Griffon d'Or




Répondre en citant

Revenir en haut
 

Byrgitt Börggmenkt


Hors ligne
Messages: 26 Inscrit le: 01 Sep 2013

Sujet du message: Château d'Aluneis

Posté le: Mer 9 Déc - 01:29 (2015)

Byrgitt semblait hypnotisée, elle ne voyait que les grands yeux de Svalborg ; seulement que ses yeux ? Elle buvait ses paroles, ne voulait pas en perdre un seul son, une seule syllabe, elle mangeait ses mots. Puis, baissant son regard qui s'arrêta à sa bouche, elle ramena la tête du Strategos vers elle pour goûter avidement à ses lèvres. Elle voulait sentir sa bouche contre la sienne, sentir son parfum et surtout s'enivrer de sa langue cherchant la sienne. Elle voulait que cet moment s'éternisa, elle savourait complètement ce désir qui devenait réalité. L'excitation devenait intense et elle sentait sa culotte devenir humide, elle continuait à manger la bouche de cet homme fort, viril, imposant.

Puis, elle recula doucement et dégrafa son chemisier et plaqua la main de Max contre sa poitrine. Elle lui imposa des caresses de plus en plus ardente et pour plus de plaisir elle releva son soutien-gorge afin qu'il puisse lécher les mamelons. Sa poitrine se gonflait, elle râlait à chaque coup de langue, des coups lents puis de plus en plus violents. Ses mains s'agrippaient à lui, le plaisir que ça lui procurait la rendait folle, elle voulait plus.

Et soudain, elle empoigna la ceinture du pantalon, la desserra pour abaisser l'uniforme et saisir le sexe déjà raide de Max Svalborg. Elle voulait le goûter, avidement, passionnément, intensément, elle avait envie de lui. Il se laissa faire et glissant lentement le long de ses jambes musclées, elle commença à sucer un phallus tant désiré, un gland généreux, des bourses gonflées.

Byrgitt était entrée dans une autre dimension.

_________________
Byrgitt Börggmenkt
NųwwSæzežionijgtãBlokken [NSB]




Répondre en citantVisiter le site web du posteur

Revenir en haut
 

Max Svalborg


Hors ligne
Messages: 111 Inscrit le: 31 Aoû 2013

Sujet du message: Château d'Aluneis

Posté le: Mer 9 Déc - 14:13 (2015)

Max disait à Byrgitt comme elle était belle, et comme sa fellation était divine. Il sentait le moment venir où il ne pourrait plus retenir son éjaculation. Mais il en voulait encore plus, et surtout donner lui aussi du plaisir à sa partenaire. Jouir dans sa bouche serait peut-être pour une prochaine fois. Aussi se retira-t-il, et releva Byrgitt pour lui ôter tous ses vêtemements, à l'exception de ses escarpins. Il se déshabilla totalement à son tour. Puis, il s'abaissa pour caresser, embrasser et lécher l'entre-jambe de Byrgitt restée debout, cherchant à la faire vaciller de plaisir. Tout en s'appliquant, Max pensait au côté irréel de cette situation, lui qui en révait depuis des années, sans pour autant croire que cela puisse arriver. A cette heure, cet endroit du château était pratiquement désert, et personne ne devrait déranger l'étreinte des amants ...
_________________
Max Svalborg
Strategos de la République Orionnaise de Nôddia
Croix de Saïph et Bellatrix de l'Ordre de la Nébuleuse d'Orion
Etoile de l'Ordre de l'Ordre de l'Etoile à la Croix de Fer
Grand-Cordon de l'Ordre du Griffon d'Or




Répondre en citant

Revenir en haut
 

Byrgitt Börggmenkt


Hors ligne
Messages: 26 Inscrit le: 01 Sep 2013

Sujet du message: Château d'Aluneis

Posté le: Jeu 10 Déc - 21:23 (2015)

Byrgitt jouait avec sa langue le long de la grosse veine du phallus de Max comme le long d’un cornet de glace. Elle appréciait l'odeur de son sexe et se régalait de sucer ce trophée de la virilité. Elle jouait d'un pouvoir énorme, celui de tenir dans sa bouche le plaisir d’un homme. D'une violente caresse avec sa langue, elle voyait Max se tordre de plaisir. Pourtant, juste pendant quelques instants, elle savait qu'un violent coup de dents viendrait le castrer. Elle tenait dans sa bouche ce que l'homme a de plus précieux : sa queue.

Après un dernier va-et-viens jusqu'au fond de la gorge de Byrgitt, le Strategos lui fit comprendre d'arrêter de sucer son sexe et de lécher ses bourses. Il l'a leva doucement, la déshabilla lui laissant seulement ses escarpins noirs et lui-aussi se mit complètement à nu devant elle. Il se baissa et commença à lui lécher ses jambes, ses cuisses jusqu'à ce que sa langue arrive à l'entre-jambe pour commencer à lui manger le minou. Elle défaillit, faillit tomber, il l'a retint avec une main sur ses fesses. Puis soudain, toujours debout et pendant qu'il continuait à goûter aux lèvres de son sexe, à entrer sa langue de plus en plus profondément dans son con, il lui introduisit un doigt dans l'anus. Byrgitt fit un long râle, sa jouissance était absolue, elle mouillait intensément et voulait encore plus d'excitation.

Max plongea encore plus intensément et plus profondément sa langue entre ses cuisses, il joua avec son con, prisonnière de ses caresses, Byrgitt n’arriva pas à empêcher un râle de plaisir.  Il la fessa pour mieux la punir et pourtant il la sentait au bord de l'évanouissement. Il s'arrêta net, la regarda et décida de la doigter. Il plongea deux doigts dans le con de Byrgitt qui poussa un cri aigü. Max en profita à cet instant, tout en continuant de la doigter, à goûter à son clitoris. Byrgitt se tendit, se cabra d'avantage. Max sentit l'orgasme de Byrgitt arriver, il accepta enfin de libérer toute la tension sexuelle de la Norduryyks et l'accompagna dans cette jouissance.

Puis, après avoir repris conscience, Byrgitt se retourna, présentant sa croupe au Stratégos, lui proposant de la saillir avec son phallus bien raide par l'orifice de son choix.

_________________
Byrgitt Börggmenkt
NųwwSæzežionijgtãBlokken [NSB]




Répondre en citantVisiter le site web du posteur

Revenir en haut
 

Max Svalborg


Hors ligne
Messages: 111 Inscrit le: 31 Aoû 2013

Sujet du message: Château d'Aluneis

Posté le: Jeu 10 Déc - 21:37 (2015)

Max n'en avait pas encore eu assez. Il voulait posséder Byrgitt, tout lui prendre, tout lui donner, ne faire plus qu'un avec elle. "Je te veux, Byrgitt", murmura-t-il. Et la vue de sa croupe augmenta encore son excitation. Il vint derrière elle, appuyant doucement son gland sur l'anus offert de la Norduryyks, afin de lui faire comprendre son intention de la sodomiser ...
_________________
Max Svalborg
Strategos de la République Orionnaise de Nôddia
Croix de Saïph et Bellatrix de l'Ordre de la Nébuleuse d'Orion
Etoile de l'Ordre de l'Ordre de l'Etoile à la Croix de Fer
Grand-Cordon de l'Ordre du Griffon d'Or




Répondre en citant

Revenir en haut
 

Byrgitt Börggmenkt


Hors ligne
Messages: 26 Inscrit le: 01 Sep 2013

Sujet du message: Château d'Aluneis

Posté le: Ven 11 Déc - 20:09 (2015)

Pendant quelques petites minutes, Max caressait l'anus de Byrgitt avec son gland humide, l'excitation était à son comble. Puis, il se baissa pour mieux contempler les sillons et vint coller sa langue contre l'anus pour offrir à Byrgitt quelques feuilles de rose. Elle gémissait et à chaque coup de langue, elle se cambrait. Max pénétrait le plus profondément possible sa langue humide, baveuse et si excité que lui-aussi mouillait d'avantage. Soudain, ses doigts ont voulu exploré l'orifice et bien appuyé au centre des nervures du sphincter, ils ouvrirent l'anus pour s'enfoncer à l'intérieur. Byrgitt poussa un cri, d'abord de surprise puis de protestation, impossible pour elle de supporter les doigts de Max dans son anus. Mais il continua et continua d'aller plus profondément et Byrgitt poussa un cri beaucoup plus étouffé, se cabrant les reins. Lui continuait d'agiter ses doigts dans l'anus de la Norduryyks, il devait la préparer pour la saillie finale.

Le sphincter s’était progressivement relâché, l’anus s’était ouvert, le phallus du Stratégos était maintenant prêt à s’agiter dans les entrailles de Byrgitt. En tenant fermement son sexe avec la main, Byrgitt le guida vers l’orifice, son sexe s'enfonça lentement. A cet instant, elle se mit à crier, à agiter sa tête et son corps, cherchant à avancer pour fuir la saillie devenue obligatoire, le Stratégos voulant faire régner sa loi.

L'intemporel du moment, un ciel nouveau s'ouvrait, Max, très lentement et avec douceur, pénétrait sa queue qui s'installait dans le rectum de Byrgitt, la sodomisant ensuite beaucoup plus rapidement et encore plus profondément. La douleur avait laissé la place à un immense plaisir d'une intensité incroyable, Byrgitt jouissait de tout son être ne souhaitant seulement que Max reste en elle éternellement. Les vas-et-viens devenaient violents et exaltés, une telle jouissance poussait les deux amants à l'extrême de la débauche et Byrgitt en avait tellement envie. Elle sentait et ressentait le sexe de Max au plus profond d'elle-même, chaque coup la transportait dans une autre dimension.

Tout en continuant à la sodomiser, Max pénétra un doigt dans le con, Byrgitt devenait complètement folle, elle n'en pouvait plus, cela devait s'arrêtait, elle se sentait défaillir et mourir. Puis, tout d'un coup, dans la violence de son désir, Max libéra sa semence brûlante en Byrgitt dans un cri viril, des spasmes violents l'agitaient, un orgasme puissant le fit jouir. Le corps des deux amants tremblaient, fiévreux, abandonnés, heureux.

_________________
Byrgitt Börggmenkt
NųwwSæzežionijgtãBlokken [NSB]




Répondre en citantVisiter le site web du posteur

Revenir en haut
 

Max Svalborg


Hors ligne
Messages: 111 Inscrit le: 31 Aoû 2013

Sujet du message: Château d'Aluneis

Posté le: Ven 11 Déc - 20:24 (2015)

Max ne s'était jamais senti aussi bien. Byrgitt avait été parfaite. Elle l'avait comblé, lui donnant exactement ce qu'il voulait, anticipant tous ses désirs. C'était troublant. "Comment peut-elle si bien me connaître?" pensa-t-il, "serait-elle mon âme soeur?". Allongés l'un à côté de l'autre dans le divan du salon dans lesquels ils se trouvaient, Max prit Byrgitt dans ses bras, après avoir tiré une couverture sur elle pour qu'elle ne prenne pas froid. Ne sachant pas quoi dire, il déposa un baiser sur son front. Puis, il murmura qu'elle était sa déesse, qu'il voulait être à elle, que son armée serait la sienne. En prononçant ces mots, il s'était remis à bander.
_________________
Max Svalborg
Strategos de la République Orionnaise de Nôddia
Croix de Saïph et Bellatrix de l'Ordre de la Nébuleuse d'Orion
Etoile de l'Ordre de l'Ordre de l'Etoile à la Croix de Fer
Grand-Cordon de l'Ordre du Griffon d'Or




Répondre en citant

Revenir en haut
 

Byrgitt Börggmenkt


Hors ligne
Messages: 26 Inscrit le: 01 Sep 2013

Sujet du message: Château d'Aluneis

Posté le: Sam 12 Déc - 13:39 (2015)

Byrgitt était blottie contre le torse puissant et velu de Max, elle se sentait bien, apaisée, heureuse. Elle lui caressa tendrement le torse musclé avec sa main qui lentement descendit vers le bas pour caresser maintenant son sexe devenu mou. Max l'embrassait, la serrait contre lui, une tendre intimité cachée par la lourde couverture. Byrgitt respirait lentement écoutant les mots rassurés et paisibles du Strategos. Elle ne voulait pas se décoller de lui, son corps contre le sien, affectueusement, amoureusement.

Puis, elle invita son amant à s'allonger sur le ventre pour qu'elle puisse lui caresser le dos, pour griffer tendrement de ses ongles manucurés ce dos si musclé, Max Svalborg était un très bel homme. Ensuite, elle plaqua sa tête contre lui l'écoutant lui murmurer des paroles qui enivraient la blonde Norduryyks quand elle lui susurra à l'oreille :

Byrgitt : Tu veux être à moi comme je l'ai été avec toi, accorde-moi s'il te plait un dernier petit plaisir alors.

Avec sa bouche, elle lui mangea l'oreille délicatement tout en attendant sa réponse.

_________________
Byrgitt Börggmenkt
NųwwSæzežionijgtãBlokken [NSB]




Répondre en citantVisiter le site web du posteur

Revenir en haut
 

Max Svalborg


Hors ligne
Messages: 111 Inscrit le: 31 Aoû 2013

Sujet du message: Château d'Aluneis

Posté le: Sam 12 Déc - 13:45 (2015)

Max aimait les sensations que lui procurait Byrgitt lorsqu'elle lui griffait le dos de ses ongles. Et il avait parfaitement compris ce qu'elle attendait à présent de lui. Il se contenta de lui répondre: "Oui, vas-y. Je suis à toi". A ces mots, il se leva sans bousculer sa blonde compagne, pour se diriger, complètement nu, vers le feu ouvert. Dehors, la nuit commençait tomber, et il risquait de faire froid en cette époque de l'année. Il s'accroupit pour mettre le feu aux bûches. Déjà, les flammes s'élevaient vers la cheminée et dégageaient une chaleur intense. D'un geste de la main, il invita Byrgitt à le rejoindre sur la peau d'ours posée à même le sol, espérant y prolonger leurs ébats, et s'y endormir paisiblement au petit matin.
_________________
Max Svalborg
Strategos de la République Orionnaise de Nôddia
Croix de Saïph et Bellatrix de l'Ordre de la Nébuleuse d'Orion
Etoile de l'Ordre de l'Ordre de l'Etoile à la Croix de Fer
Grand-Cordon de l'Ordre du Griffon d'Or




Répondre en citant

Revenir en haut
 

Byrgitt Börggmenkt


Hors ligne
Messages: 26 Inscrit le: 01 Sep 2013

Sujet du message: Château d'Aluneis

Posté le: Dim 13 Déc - 04:52 (2015)

Byrgitt regarda Max se lever et se diriger vers la cheminée, une cheminée imposante dans le pur style nôddien. Elle contemplait sa nudité, son corps athlétique, son déplacement félin. Après avoir ajouté quelques bûches pour raviver le feu, il lui fit un geste pour le rejoindre sur une peau de bête afin de raviver peut-être le feu intense qui brûlait en eux. Byrgitt s'exécuta et se leva lentement pour rejoindre et se joindre au corps de Max allongé sur le dos. A présent à ses côtés, elle commença à lui caresser les jambes, à lui mordiller les talons, à sentir sa peau. En partant des pieds, ses doigts effleuraient ses mollets puis ses cuisses pour s'arrêter à son sexe toujours mou. Elle prit sa queue dans ses mains et l'embrassa, mordilla le gland rougi qu'elle décalotta lentement. Max se mit à bander, sa queue se durcissait et Byrgitt continua à le caresser en partant du bas des couilles et en remontant vers le l'urèthre où elle s'y arrêtait pour y poser ses lèvres. Byrgitt lécha le liquide pré-séminal puis alla embrasser Max sur la bouche. Ce baiser fougueux était aussi chaud que ce feu qui les habillait, impossible de décoller leurs lèvres, une ivresse inconnue les consumait.

Puis, Max se retourna, offrant son dos à la Norduryyks qui se mit à griffer les fesses musclés de son bel étalon. Elle malaxait une fesse puis l'autre, embrassait et mordillait son cul jusqu'à ce qu'elle décida d'aller découvrir la collerette de l'anus. Elle écarta les fesses et admira le lieu le plus craint par les hommes. Elle vint le sentir, le humer avant de le caresser avec un doigt très lentement. Elle sentit Max se cabrer, résister à ce genre de caresses, c'était un homme, un vrai, et s'abandonner aux caresses anales n'est fait que pour les tapettes et les fiottes. Byrgitt voyait la chose différemment, les hommes tout comme les femmes avaient le droit de connaître ce genre de caresses, des les aimer et grâce à elles de jouir aussi intensément. Byrgitt était une experte et faire connaître de nouvelles sensations sexuelles à Max l'excitait beaucoup. Elle mouilla son doigt qu'elle posa contre l'anus l'effleurant par des caresses circulaires pour décrisper son amant mais l'anus restait serré.

Soudain, elle pénétra le majeur qu'elle faisait jouer en Max se tortillant, Byrgitt sentait que son amant commençait à se détendre, il avait confiance et elle en profita pour introduire aussi l'index dans l'anus. La vision de ses deux doigts pénétrant le Stratégos la faisait mouiller. Toujours aussi lentement, elle allait de plus en plus profondément et les râles devenaient vifs. Ensuite, Max s'étant habitué à cette saillie digitale, Byrgitt allait et venait avec les doigts, les sortants puis les pénétrant de nouveaux dans l'anus, ce qui provoquait des spasmes de son amant. Ces sensations sexuelles étaient nouveau pour lui, quelque chose d'autre, une autre richesse dans le monde du plaisir s'ouvrait ce soir pour son amant.

Byrgitt se leva, laissant Max toujours allongé sur la peau se caressant la queue, et récupéra son sac à main laissé par terre à côté du canapé. Elle en sortit un étrange et étonnant attirail qu'elle monta tel un meuble Ykkëå. Elle rechaussa ses escarpins noirs et revint vers Marx se plaçant droit face à lui. Il remonta très lentement la tête et découvrit la Norduryyks harnachée d'un phallus factice plaqué sur son mont de Vénus. Elle posa son pieds droit sur son épaule, le talon-aiguille de l'escarpin s'enfonçant dans sa peau. Grimaçant, Max malgré tout appréciait ces jeux sado-masos et la pointe du talon augmentait son excitation, il bandait dur. Il prit le soulier et commença à le lécher, Byrgitt exultait, la vision de cet homme, si fort, si viril, en train de polir le cuir de ses escarpins la rendait plus forte, encore plus dominatrice. Il fit comprendre à Max de se mettre à genou afin de lécher et de sucer maintenant ce gode triomphant pour qu'il puisse bien le lubrifier. Elle posa sa main à l'arrière de sa tête et commença à lui enfoncer plus en plus profondément le gode dans sa bouche.

Puis, elle ordonna par de gestes secs que son amant lubrifie mieux de sa bave l'instrument de sa victoire absolue, celle de sa domination sur les hommes. Elle le rejeta en arrière et un geste bestial mit l'amant dans la position de la levrette. Max avait peur, il frémissait. Il avait tout accepté de Byrgitt comme elle avait tout accepté de lui, mais est-il vraiment prêt à aller jusqu'au bout. Elle écarta une nouvelle fois les fesses de Max pour examiner l'anus, elle lubrifia de quelques coups de langue l'entrée de Max Svalborg dans une autre dimension et lui faire connaître le plaisir anal. Puis, bien en face de ce trou prêt à être pris, elle enfonça lentement le gode dans l'anus, ce qui fit réagir l'homme inébranlable. Râles, cris, gémissements, Byrgitt imperturbable continuait à le pénétrer jusqu'à ce qu'il accepte mieux le phallus de Byrgitt en lui. Elle le voyait se cambrer et après quelques coups de rein, les vas-et-viens dans son cul commençait à lui donner du plaisir, elle réussissait à lui donner du plaisir, Max en demandait encore et Byrgitt s'exécutait. A présent, Max venait s'empaler sans douleur, son cul avalant le gode entièrement. Le plaisir ressenti et la jouissance envahissaient tout son être, c'était devenu un homme comblé. Sa queue était raide prête à éjaculer. Puis dans une ultime saillie, il éjacula dans la main de Byrgitt qu'il lécha aussitôt .

La Norduryyks se retira, dégrafa son harnais et se jeta contre Max, haletant, le coeur battant.

_________________
Byrgitt Börggmenkt
NųwwSæzežionijgtãBlokken [NSB]




Répondre en citantVisiter le site web du posteur

Revenir en haut
 

Max Svalborg


Hors ligne
Messages: 111 Inscrit le: 31 Aoû 2013

Sujet du message: Château d'Aluneis

Posté le: Dim 13 Déc - 12:10 (2015)

Bien qu'il ait été fort seul depuis son départ forcé de la CSH, Max Svalborg avait eu une vie sexuelle bien remplie, épanouie et sans tabou. Il était ensuite rapidement tombé amoureux de Byrgitt Börggmenkt, sans oser le lui avouer, sans penser pouvoir concrétiser quoique ce soit avec elle. Et sachant de plus que Rüdolf Fischer, son seul ami, en pinçait aussi pour elle, il ne s'était pas montré très entreprenant jusqu’à ce jour. Sur le plan des relations intimes, il se définissait comme pur hétérosexuel, et pensait qu'il n'était pas nécessaire d'avoir goûté à l'homosexualité pour pouvoir en être convaincu. Avant Byrgitt, il avait déjà pratiqué la sodomie avec une autre femme, activement et passivement, et avait aimé ça. Une femme qu'il avait aimée et que Byrgitt, par sa beauté et son tempérament, lui rappelait. Aussi, lorsqu'elle vint à lui caresser l'anus, il avait d'abord résisté un instant mais s'était assez vite abandonné à sa volonté, pour s’offrir à elle, pour se lâcher et abandonner tout contrôle, ce dont il avait parfois besoin. C’était aussi une façon de lui montrer sa confiance, et surtout de lui donner les sensations de domination qu'elle aimait connaître, pour qu'elle se sente bien avec lui. Il s'était laissé faire. Il lui avait obéi et y avait pris du plaisir. Et il espérait que ce plaisir avait été partagé. Elle avait été à la hauteur de sa réputation. Il regrettait seulement qu'elle ne lui ait pas donné quelques coups de ceinture ...

Ils s'étaient étreints pendant des heures et gisaient à présent sur la peau d'ours posée au coin du feu. Max se montrait tendre et attentionné avec Byrgitt. Il profita encore un peu d’une quiétude qui avait été si rare dans sa vie, puis mena sa compagne dans sa chambre avec salle de bain, où un grand lit bien confortable les attendait pour quelques heures de repos. Dehors, il faisait encore nuit, et ils sombrèrent rapidement dans le sommeil. Max se réveilla le premier. Son envie de Byrgitt était toujours bien présente. Il la regardait. Il pensait à la caresser, à la lécher, à la prendre avec douceur ou avec force, à venir en elle, à lui faire toutes ces choses qui la faisaient vibrer. Mais il n'en fit rien, préférant la laisser dormir encore un peu. Il lui écrivit un petit mot sur la table de chevet, l'invitant à le rejoindre à la salle à manger quand la faim se ferait sentir. Il prit une douche, se rasa et se parfuma, puis enfila son uniforme de Strategos avant de descendre dans son bureau où le Chancellier l'attendait pour régler quelques affaires courantes. A son réveil, Byrgitt avait lu le mot de Max qui l'avait fait sourire. Par la fenêtre, elle pouvait voir le Soleil qui était déjà assez haut dans le ciel bleu azur. Elle profita longuement du luxe de salle de bain avant de rejoindre Max à la salle à manger, qu'elle trouva en suivant les indications données par le personnel du château, ce qui était quasi indispensable vu le dédale des couloirs et les nombreuses pièces qui le composaient.

Max se leva quand Byrgitt ouvrit la porte de la salle à manger. Il l’avait entendu approcher, tant le martèlement de ses talons-aiguilles sur les dalles résonnait, comme pour indiquer toute la détermination dont faisait preuve celle qui les chaussait. Il la trouvait superbe, divine, enchanteresse, irréelle. Il chercha un signe de complicité dans son regard. Il l’invita à s’asseoir … Après un peu d’hésitation, il lui fit part de ses décisions. Une chambre privée lui serait dorénavant réservée en permanence au château, une chambre de son choix, sa chambre qu’elle pourrait faire aménager selon ses propres goûts, et dont elle serait la seule à pouvoir disposer. L’ordre avait également été donné que son avion puisse atterrir et décoller d’Aluneis à sa guise, et qu’une voiture soit systématiquement mise à sa disposition pour rejoindre le château, et qu’elle n’aurait plus à se soumettre aux contrôles de la Police d’Etat de Nôddia. Alors que de la cuisine s’élevait l’odeur de repas, signalant qu’il serait bientôt prêt à être servi, Max se leva et se dirigea vers Byrgitt. Une fois à sa hauteur, il sortit de sa poche un écrin de chêne contenant un anneau en or nôddien, serti alternativement de rubis et de diamants sur tout son pourtour. A l’intérieur étaient gravées trois runes, ainsi que les initiales du Strategos et la date d’aujourd’hui. Il le présenta à son hôte en la priant de bien vouloir l’accepter en gage de son amour pour elle, lui signifiant également qu’il s’agissait aussi d’un signe reconnaissance connu des autorités orionnaises, tant nôddiennes que doratiennes, qui avaient obligation de venir en aide en toute circonstance à la personne qui en était détentrice …
_________________
Max Svalborg
Strategos de la République Orionnaise de Nôddia
Croix de Saïph et Bellatrix de l'Ordre de la Nébuleuse d'Orion
Etoile de l'Ordre de l'Ordre de l'Etoile à la Croix de Fer
Grand-Cordon de l'Ordre du Griffon d'Or




Répondre en citant

Revenir en haut
 

Contenu Sponsorisé

Sujet du message: Château d'Aluneis

Posté le: Aujourd’hui à 20:54 (2018)





Revenir en haut
 
 
Répondre au sujet
Page 2 sur 7    Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >






Sujet précédent   Sujet suivant
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:    



Sauter vers:  


Union des Républiques Orionnaises Index du Forum     .    UNION DES RÉPUBLIQUES ORIONNAISES     .    République Orionnaise de Nôddia